STORCKENSOHN

Chapelle Saint-Joseph

 XXème siècle

Le village de Storckensohn, une histoire ancienne

La création du village remonte au XIIIème siècle, cela est attesté par une mention datant de 1216 sur le cartulaire de Murbach.

Vers le milieu du XVIIème  siècle, il n’existait encore de ce futur village que quatre maisons qui étaient, selon les textes anciens, bâties de la même façon. La tradition ancienne veut que les occupants de ces premières constructions de Storckensohn aient été des pasteurs et des pêcheurs.

Le village reste donc la propriété de l’abbaye de Murbach jusqu’à la Révolution, les quatre maisons formaient le hameau primitif et constituaient la collonge (=colonie) de Storckensohn qui dès 1216 avait une redevance à payer à l’abbaye à la saint Jean-Baptiste et à Noël.

Annexé à l’Allemagne en 1871, le village de Storckensohn fut repris dès le 5 août 1914 et servit de base arrière aux combattants du Vieil-Armand.

Les conséquences de la guerre de Trente Ans  (1618-1648)  

Grand conflit religieux et politique impliquant toute l’Europe à l’exception de l’Angleterre et de la Russie

 

Les villages de la Vallée sont dévastés. Les forêts défrichées sont repoussées de plus en plus loin du village et les soldats ont pillé les maisons et les églises. A cause de la famine et des nombreuses épidémies, 60% de la population a disparu. A Urbès par exemple, qui était un point stratégique par sa position au pied du Col de Bussang, il ne restait que 6 adultes et 13 enfants.

 

A la suite de ce désastre démographique, les prince-abbés firent appel à des suisses pour venir repeupler la vallée qui devint de ce fait une terre d’immigration pendant la deuxième moitié du XVIIe siècle.

Traité de Westphalie en 1648 : il marque le rattachement de l’Alsace à la France. Il cède les terres héréditaires de la maison d’Autriche ainsi que la souveraineté sur la seigneurie de Ribeaupierre au roi de France. La ville de Thann devient française. Le traité maintient aussi sous la dépendance immédiate de l’empereur d’Allemagne nombre de villes et de seigneuries, parmi lesquelles l’abbaye de Murbach.

            Le nom de Storckensohn

Il viendrait de la situation dans laquelle se trouvaient construites les quatre premières maisons de la colonie : ces demeures primitives étaient très haut perchées dans la forêt et apparaissaient de là comme des « nids de cigognes ».

En XIIIème siècle, le nom du village est écrit  Storckensauen = fréquentées par les cigognes / pré humide des cigognes.

 

Durant les siècles, la prononciation du mot ne va cesser d'évoluer  transformant l'étymologie du mot pour être aujourd'hui écrit Storckensohn

« Storck » en allemand = cigogne

« sohn » en allemand = fils

« auen » en allemand = plaines inondables / pré humide

 

Note : « Un village de la vallée de Saint-Amarin Storkensohn de la Revue catholique de l’Alsace 1908, p.625-626.

@ 2020 - Moulin de Storckensohn